CAD

Le chauffage à distance (CAD) est un système évolutif et innovant. Il fonctionne comme un « chauffage central géant » qui approvisionne en chaleur plusieurs bâtiments ou un quartier complet, remplaçant ainsi les chaufferies individuelles des immeubles qui y sont raccordés. Produite dans une ou plusieurs centrales thermiques, la chaleur est distribuée sous forme d’eau chaude jusqu’aux immeubles par des conduites souterraines ou aériennes. Une fois arrivée à destination, l’eau traverse un échangeur de chaleur et libère l’énergie nécessaire au chauffage du bâtiment et à la production d’eau chaude sanitaire. Après ce transfert d’énergie, l’eau partiellement refroidie retourne vers les centrales de chauffe pour un nouveau cycle. La chaleur peut être produite à partir d’une ou plusieurs sources : gaz naturel, bois-énergie, pompes à chaleur hydrothermiques et géothermiques, incinération des déchets ménagers, etc… Le mix énergétique dépend de chaque réseau, mais la part des sources d’origine fossile a tendance à diminuer au profit des énergies renouvelables et de récupération.

Notre mission

Y-CAD SA a pour but l’étude, la construction et l’exploitation de réseaux de distribution et d’installations de production d’énergie thermique (en particulier, de chauffage ou refroidissement à distance) dans la Ville d’Yverdon-les-Bains et les régions avoisinantes.

Le CAD à Yverdon-les-Bains

La configuration d’Yverdon-les-Bains est particulièrement favorable au développement de réseaux thermiques indépendants, pouvant être reliés à terme pour maximiser les synergies énergétiques entre les différents quartiers de la ville. Ces réseaux thermiques seront progressivement alimentés en chaleur ou en froid à partir des ressources disponibles via différents systèmes énergétiques tels que pompes à chaleur, chaudières à gaz naturel ou à bois.

map

Avec la réalisation en 2014-2015 du projet CAD-LOTUS, la Ville, par son Service des énergies (SEY), a pu éprouver un nouveau modèle d’affaire de «contracting thermique» et développer des compétences en matière de commercialisation et de gestion technique de prestations de fourniture d’énergie thermique.

En parallèle, le SEY a initié l‘étude puis la réalisation de plusieurs projets de chauffage à distance (CAD-STEP et CAD-SANTAL), ce qui lui a permis de disposer d’informations documentées en termes de faisabilité technique et économique, de manière à établir des projections financières.

Les CAD nécessitent un investissement de plusieurs millions de francs. Les développements de plans de quartier au Sud de la ville, l’essor d’Y-Parc et les besoins des promoteurs et gérants immobiliers de remplacer le chauffage au mazout des immeubles les plus anciens dans cette zone par des énergies renouvelables, suscitent une forte demande de raccordement à un CAD.

Les avantages du chauffage à distance

Des économies

  • Suppression des frais d’entretien : chaudière, ramonage, citerne à mazout à remplir, machine frigorifique, etc.
  • Investissement fortement réduits et compétitive avec cette solution clé en mains.
  • Prix majoritairement stable.
  • L’échangeur de chaleur individuel demandent peu d’espace et de ce fait ne nécessitent pas une chaufferie séparée.

Chaleur produite localement

  • Participation au développement de l’économie régionale (producteurs et fournisseurs de combustibles indigènes)

Un plus grand confort

  • Compatibilité avec n’importe quel système de chauffage/climatisation individuel
  • Mise en place de l’installation, maintenance et dépannages assurés par l’exploitant du CAD/FAD
  • Gain de place dans les locaux grâce à la suppression de la chaudière, de la citerne et/ou de la machine frigorifique
  • Alimentation constante 365 jours par année
  • Absence de mauvaises odeurs et de nuisances sonores
  • Plus besoin de penser au stockage comme pour le charbon ou le mazout.

Sécurité optimale quant à l’exploitation et l’approvisionnement

  • Aucune nécessité de stocker des combustibles et fluides frigorigènes dangereux
  • Pas d’émissions nocives pour la santé

Le CAD est propre pour l’environnement

  • Réduction des émissions de CO
  • Systèmes de chauffage/rafraîchissement flexibles qui permettent de produire de la chaleur grâce aux énergies renouvelables.
  • Conformité de l’installation aux normes OPAir (Ordonnance pour la protection de l’air) par un suivi continu.